Guillaume Haldimand, Benjamin Mancini - Sabir jeune

V’là v’nir l’soir, et c’te soleil qu’va s’coucher. Tcheu c’est y pas qu’j’arrive a’ec ma nana. On traverse l’champ des Rochat à c’te vitesse ; droit jusqu’à ct’écôle. Nous v’là d’vant la porte : bordel, c’est fermé ! Ma p’tiote elle avait dit qu’c’tait aujourd’hui c’te bar-mitsva. C’est y alors pas qu’on s’décide d’foutre l’camp qu’t’as c’grand gaillard i’vient. L’est sapé comme un notaire l’bon gars. On s’en retourne vers l’m’sieur, et j’i lance : « Tcheu l’en est où c’te fête ? » C’est y pas qu’i m’répond qu’la gamine e’s’est fourvoyée. Quand on s’ra d’r’tour à l’chalet on va t’i foutre une d’ces roustes à l’ôtre. Alors machin i’m’dit qu’c’est reporté l’vènement. Et d’une année didjou. C’est y alors pas qu’i s’fout de ma gueule le gaillard : i’m’dit qu’on a qu’à s’poser sur l’caillou n’attendant. Je vais y faire r’gretter d’et’né à c’te toqué.



Guillaume Haldimand, Benjamin Mancini (3MS2)



Posts récents

Voir tout

Manon Chevalley - Voyelles

Au éuue ue ee ouée auoe, u oe e ue e eue uaaaie aée aee u a aie a aae a èe e ieio u yae Auue ia. Aeu ea eée iiae u âie, i éoe e oue oe oe. Eu ie eu aai oua eiié ue a aieaio oaiée à oaio u eièe aieaie

Mona Zimmerli - Théâtre

Acte I, scène 1 : Thomas, Bérénice, Ubu Roi Le rideau s’ouvre sur plusieurs arbres aux feuilles orangées. Tout à droite de la scène se trouve une porte double avec “ AUGUSTUS PICCARDUS” écrit en gross

Zofia Myga - Sommaire numérique

17 heures. 25 octobre 2020. 16 degrés. 2 humains. 40 ans. 16, chemin de Bellerive. 1 porte fermée. 1 fête ? 30 ans ? 1 homme ! 1 question. 1 réponse. 1 an d’attente. Zofia Myga (1M4)

© 2020 Auteurs et Gymnase Auguste Piccard