La vie marine


Dans une petite mer enfermée entre

Quatre immenses verres, se reposent

Mes poissons colorés, avec leurs ventres

Qui rasent les cailloux; ils tapent la pose.

Le dos à l’air, ils circulent, sous la lumière

De deux ravissants tubes de néons.

Ils nagent, tête haute, ils sont très fiers,

De leur magnifique grande maison.

L’aquarium, égal à une télévision,

Me distrait, pareil à un film de fiction.

Les poissons font de belles chorégraphies.

Certains préfèrent rester au fond de l’eau,

Pendant que d’autres essayent de faire le beau,

Et je dois avouer que cela m’éblouit.

Posts récents

Voir tout

Contre-Spleen – Frédéric Nicod

Quand Virus, insidieux, plane comme un vautour Sur nos corps terrifiés par d’âcres maladies, Et que du monde entier empoignant les contours Il ronge tel un dieu la fraîcheur de la vie ; Quand son ombr

Journal de quarantaine

1….2….3….4….5….6….7….8….9….10….11….12….13….14….15….16….17….18….19….20….21….22….23….24….25….26….27….28….29….30….31….32….33….34….35….36….37…38….39….40….41….42….43….44….45….46….47….48….49….50….51….52….53

© 2020 Auteurs et Gymnase Auguste Piccard