Salomé Barby - Négatif

Par une glaciale nuit d’hiver, un homme et une femme d’allure acariâtre se frayaient un chemin d’un pas bancal à travers un champ boueux et empestant le fumier. Ils atteignirent une masure sans aucun intérêt dont l’entrée était condamnée. Leur idiote de fille leur avait pourtant dit qu’une sauterie dénuée de chaleur aurait lieu dans cette austère demeure.


Franchement énervés, le couple laissa exploser sa colère en tapant du pied, jurant qu’on ne l’y reprendrait plus. C’est alors que surgit un affreux bonhomme vêtu de la manière la plus inélégante qui soit : son nez biscornu et sa bouche grimaçante étaient dissimulées par un tissu marron qui avait dû être blanc un jour.


Les deux êtres hystériques lui sautèrent dessus, avec pour objectif avoué de connaître le fin mot de cette mascarade. L’homme leur cracha à la figure que ce n’était pas de sa faute si les deux crétins étaient venus une année trop tôt. Sur ce, il leur commanda d’asseoir leur postérieur sur un banc qui datait visiblement d’un autre âge, afin qu’ils puissent attendre pendant de longs mois que le temps des réjouissances daigne enfin pointer le bout de son nez.


Salomé Barby (1M1)

Posts récents

Voir tout

Manon Chevalley - Voyelles

Au éuue ue ee ouée auoe, u oe e ue e eue uaaaie aée aee u a aie a aae a èe e ieio u yae Auue ia. Aeu ea eée iiae u âie, i éoe e oue oe oe. Eu ie eu aai oua eiié ue a aieaio oaiée à oaio u eièe aieaie

Mona Zimmerli - Théâtre

Acte I, scène 1 : Thomas, Bérénice, Ubu Roi Le rideau s’ouvre sur plusieurs arbres aux feuilles orangées. Tout à droite de la scène se trouve une porte double avec “ AUGUSTUS PICCARDUS” écrit en gross

Zofia Myga - Sommaire numérique

17 heures. 25 octobre 2020. 16 degrés. 2 humains. 40 ans. 16, chemin de Bellerive. 1 porte fermée. 1 fête ? 30 ans ? 1 homme ! 1 question. 1 réponse. 1 an d’attente. Zofia Myga (1M4)